premier


premier

premier, ière [ prəmje, jɛr ] adj. et n.
• 1104; primer 980; lat. primarius, de primus
I Adj. Qui vient avant les autres, dans un ordre (le plus souvent avant le nom, en épithète).
1Qui est le plus ancien ou parmi les plus anciens dans le temps; qui s'est produit, apparaît, doit apparaître avant. initial. Le premier jour du mois. Subst. Le 1er avril [ prəmjeravril ]. Le Premier de l'an. Le 1er Mai. Loc. À la première heure : tôt dans la matinée. Le premier âge, la première enfance, la première jeunesse. 1. prime. « C'est là que je suis venu au monde et que j'ai passé les premières, les seules bonnes années de ma vie » (A. Daudet). Les premiers pas d'un enfant. Premier amour. Ses premières amours. « C'était le jour béni de ton premier baiser » (Mallarmé). Premier rendez-vous. Premier bal. Faire sa première communion. Faire ses premières armes ( apprentissage) . Premier mariage. Avoir son premier enfant. Enfants du premier lit. La première cigarette d'un collégien. Il s'en soucie, il s'en fiche comme de sa première chemise, comme de sa première culotte. Les premiers temps. Les premiers hommes. Le Premier Empire. La Première Guerre mondiale. La première fois. Au premier, du premier coup : à la première tentative, au premier essai. Première esquisse, version. Faire les premiers pas. Il n'y a que le premier pas qui coûte. Au premier abord, à première vue : tout d'abord. — Au premier chef. « Ma première impression, à son aspect, ne fut ni la surprise, ni l'étonnement » (Balzac). Première nouvelle ! je ne savais pas. — Loc. Du premier jet. La première pierre. Première épreuve (typogr.), subst. Lire, corriger en première. De première main (I, A, 4o). Première édition ( 2. original, princeps) . Le premier quartier de la lune. Les premiers bourgeons, les premières feuilles. Attendre le premier métro. Premier service. Premier round. Première manche. Être en première année de droit. Enseignement du premier degré. primaire. Être à la recherche d'un premier emploi. Premiers soins, premiers secours. Équation du premier degré.
(Attribut) Arriver premier, avant les autres, en tête. Ils sont bons premiers, bien avant les autres.
Subst. Parler, arriver le premier. « Il faut que je sois la première couchée et la première levée » (Diderot). Être le premier informé. J'aurais ri tout le premier, si... Il est parmi les premiers, les tout premiers. Allus. hist. Messieurs les Anglais, tirez les premiers.
Qui est le plus ancien dans une lignée (écrit en chiffres). Henri II, fils de François Ier. Élisabeth Ire.
2Le premier à venir (dans le futur). prochain. À la première occasion. Subst. Le premier venu : n'importe qui. « Ce n'est pas comme si tu me trompais avec la première venue » (Zola).
3Qui se présente avant (dans une série, un ordre conventionnel). Le premier numéro, le premier nom d'une liste. En premier lieu. Le premier point. Article 1er. Chapitre premier. un.
La première personne du singulier, du pluriel. Verbes du premier groupe (en -er).Première partie. commencement, début. De la première ligne à la dernière. Le premier et le dernier mot.
4(1559) Qui est dans l'état de son origine, de son début (généralement après le nom). 2. original, originel, primitif. « Il ne devait plus jamais ressentir la ferveur première » (France). Matières premières.
(pour éviter primitif) Les arts premiers : les arts des civilisations préindustrielles, notamment d'Afrique, d'Amérique précolombienne et du Pacifique.
5Qui se présente d'abord (dans l'espace) par rapport à un observateur, un point de repère. Arrière-plan et premiers plans. La première porte après l'escalier. La première (rue) à droite. Au premier rang, à la première place. Le premier étage. Les premières loges.
Subst. Marcher, passer, sortir le premier, devant les autres ( précéder) . — En avant. « Il tomba la tête la première » (Balzac).
6Qui vient en tête pour l'importance, la valeur, est plus remarquable que les autres. dominant, meilleur. Première place, premier rang. Loc. Soldat de première classe (ellipt Un première classe).Première qualité. De premier ordre. Premier choix. Spécialt (bouch.) Côte, côtelette première : une des quatre côtelettes le plus près de la selle. — De première force : très fort.
Qui doit être considéré, satisfait d'abord. primordial, principal. « Penser est de première nécessité » (Hugo). Satisfaire aux premiers besoins ( indispensable, nécessaire) . L'objectif premier. 1. capital. Le premier rôle. Premier prix, premier accessit. Première classe, dans un moyen de transport. première (5o).
(Personnes) Le premier personnage de l'État, d'un parti. « C'était le premier escrimeur, le premier tireur, le premier sauteur de son temps » (Stendhal). Équipe première d'un club sportif. Subst. « les premiers seront les derniers » ( ÉVANGILE saint Matthieu). (Dignités, titres) Premier président. Premier consul. Le Premier ministre. (Fonctions) Premier président de la Cour de cassation. Premier secrétaire. Premier clerc. Première vendeuse. Premier violon. Premier danseur de l'Opéra.
Spécialt (attribut) Qui vient avant les autres, dans un classement sériel. Être premier de sa classe. Sortir premier d'une école. Arriver premier d'une course, bon premier. Subst. LE PREMIER de sa classe. « Tous brillants normaliens, étudiants de Sciences-Po : les premiers de la classe » (J. Semprun). Premier de la promotion. major. Premier au concours de Normale. cacique.
7Didact. (après le nom) Qui n'est pas déduit, qui n'est pas défini au moyen d'autre chose (terme ou proposition). Terme premier, proposition première d'un système logique, déductif. Cour. Qui s'impose à l'esprit. Principe premier, vérité première.
Psychol. Ce qui est au départ de la formation d'un jugement, etc. Les formes considérées comme des données premières.
(1390) Math. Nombre premier : entier naturel qui n'a d'autre diviseur que lui-même et l'unité.
8Philos. (après le nom) Qui contient en soi la raison d'être des autres réalités. Cause première.
II N.
1 (Personnes) Premier de cordée.
2 N. m. (1783) Premier terme d'une charade. Mon premier...
3 N. m. (1762) Premier étage. J'habite au premier au-dessus de l'entresol.
4(1820) JEUNE PREMIER, JEUNE PREMIÈRE : comédien, comédienne qui joue les premiers rôles d'amoureux. Un physique de jeune premier, de séducteur.
5 N. m. (mil XXe; angl. Premier) Anglic. Premier ministre de Grande-Bretagne (abusivt pour d'autres pays).
IIILoc. adv. EN PREMIER : d'abord. Arriver en premier, au premier rang, en avant. — (1820) En tête pour l'importance, etc. Capitaine en premier, en second. ⊗ CONTR. Dernier, extrême, suprême, ultime; inférieur. — Après, 1. derrière.

premier, première adjectif numéral ordinal (latin primarius, de primus, premier) Marque le début d'une suite, d'une série d'éléments de même nature, ordonnée et numérotée : Livre premier. Avec l'article masculin singulier, désigne le jour qui débute le mois : Paris, le premier (1er) août 1982. Classe, dans une série numérotée, l'élément qui marque le début de la série (peut s'employer, sans le nom, avec l'article.) : Habiter au premier (étage). Indique le plus haut, le meilleur rang dans un classement, ce qui correspond à ce rang : Obtenir la première place à un concours ; classe la personne ou la chose qui a obtenu ce rang (considéré comme un nom quand il est employé sans substantif, avec l'article.) : Il est le premier de la classe. Se dit de la personne ou de la chose qui est avant une autre (considéré comme un nom quand il est employé sans substantif, avec l'article.) : Vous êtes la première à franchir la porte. Qui n'a pas eu de précédent (dans son genre) ou qui n'a pas eu de prédécesseur : Il a été mon premier ami dans cette ville. Qui se situe, survient, se rencontre avant tout autre : À la première occasion. Qui se situe au début de quelque chose, au commencement d'une action, d'une évolution, d'une série (surtout pluriel) : Les premières chaleurs. Indique le plus haut niveau dans une hiérarchie (grade, classification, etc.) : C'est du premier choix ; dans certaines classifications professionnelles : Premier violon ; le superlatif, le plus haut niveau, le plus haut point : Objets de première nécessité. Qui est fondamental, essentiel, capital : La qualité première d'un chef. Qui est à l'origine : Retrouver son éclat premier. Se dit d'un entier naturel n'ayant pour diviseurs que 1 et lui-même ou d'un entier relatif n'ayant pour diviseurs que 1, − 1, lui-même et son opposé. ● premier, première (citations) adjectif numéral ordinal (latin primarius, de primus, premier) Bible Beaucoup de premiers seront derniers, et de derniers seront premiers. Évangile selon saint Matthieu, XIX, 30 premier, première (difficultés) adjectif numéral ordinal (latin primarius, de primus, premier) Orthographe 1. 1er, 1re. On abrège le féminin en 1re (sans noter le e accent grave). 2. Jamais de trait d'union dans les dates (le 1er septembre), sauf quand il s'agit d'une fête : le 1er-Mai. 3. On écrit le Premier ministre, avec une majuscule à Premier et une minuscule à ministre. De même : le Premier consul (Bonaparte). Accord Les premiers arrivés. Premier s'accorde quand il est employé adverbialement dans le sens de « en premier » : les premiers arrivés, les premières arrivées ; les tout premiers arrivés ; les toutes premières arrivées. (Attention, tout reste invariable au masculin mais s'accorde au féminin ; premier s'accorde dans tous les cas.) ● premier, première (expressions) adjectif numéral ordinal (latin primarius, de primus, premier) Éléments premiers entre eux d'un anneau unitaire A, éléments de A qui ont pour seuls diviseurs communs les éléments inversibles de A. En premier, qui a la première classe de son grade : Agent de conduite en premier ; avant tout le reste, d'abord. Jeune premier, jeune première, acteur, actrice jouant les rôles d'amoureux. Le premier venu, qui que ce soit, une personne prise au hasard. Mon premier, formule par laquelle on expose le premier élément d'une charade. Nombres premiers entre eux dans N (respectivement dans Z), éléments de N (respect. de Z) ayant pour seul diviseur commun 1 (respect. 1 et − 1). (Le plus grand nombre premier connu est, depuis 1997, le nombre de formule 22 976 221− 1, déterminé par l'Américain Gordon Spence.) Polynôme premier, synonyme de polynôme irréductible. Polynômes premiers entre eux, polynômes dont les seuls diviseurs communs sont les polynômes constants. Vérité première, vérité qui s'impose d'elle-même à l'esprit. ● premier, première (synonymes) adjectif numéral ordinal (latin primarius, de primus, premier) Indique le plus haut, le meilleur rang dans un classement...
Contraires :
Qui se situe, survient, se rencontre avant tout autre
Contraires :
Qui est fondamental, essentiel, capital
Synonymes :
- maître (maîtresse)
Contraires :
Qui est à l'origine
Synonymes :
- antérieur
Contraires :
- postérieur
- récent
Polynôme premier
Synonymes :
- polynôme irréductible

premier, ère
adj. et n.
rI./r adj. Qui précède tous les autres.
d1./d (Dans le temps.) Enfant qui fait ses premiers pas.
d2./d (Dans l'espace.) Le premier plan d'une photo. La première porte à droite.
d3./d (Dans un ordre numérique.) La première page d'un livre.
d4./d (Par ordre de mérite, de valeur, d'importance, de qualité, etc.) Morceau de premier choix. Le premier orateur de son temps.
(Joint à un titre, pour indiquer la supériorité du rang.) Premier ministre.
|| Premier rôle: rôle principal d'une pièce de théâtre, d'un film.
d5./d Qui forme la base, le rudiment de qqch. Des objets de première nécessité. Il n'a pas la première notion de cette science.
|| Qui est nécessaire avant tout, qui doit être fait, accompli, etc., avant toute autre chose; primordial, principal. La solidarité, premier des devoirs.
d6./d (Souvent après le nom.) Qui est dans son état original, primitif. Recouvrer sa santé première.
d7./d PHILO Qui est la cause finale des autres réalités. Principe premier. Cause première.
|| Qui s'impose à l'esprit comme évident, et qui sert de point de départ au raisonnement. Notion première. Vérité première.
|| LOG Se dit d'un terme qui n'est pas défini au moyen d'autres termes, d'une proposition qui n'est pas déduite d'autres propositions.
|| Nombre premier: V. nombre.
rII./r n.
d1./d Personne qui précède toutes les autres. Il est le premier de sa classe.
|| Le premier venu: la première personne qui se présente.
Par ext. N'importe qui.
d2./d (Avec une valeur adverbiale.) D'abord, en avant. Passer le premier. Plonger la tête la première.
d3./d Jeune premier (et, moins cour., n. f., jeune première): comédien(ne) qui joue un premier rôle d'amoureux (d'amoureuse).
rIII/r n. m.
d1./d Premier étage. Habiter au premier.
d2./d Premier jour (du mois). Nous sommes aujourd'hui le premier.
|| Le premier de l'an.
d3./d Loc. adv. En premier: d'abord.
Dans la première catégorie d'un grade, d'une charge. Le commandant en premier d'un navire.
rIV./r n. f.
d1./d Première classe, dans un moyen de transport. Voyager en première.
d2./d Classe du second cycle de l'enseignement secondaire qui précède la terminale.
d3./d Première représentation d'une pièce, d'un spectacle. être invité à une première.
d4./d Première vitesse d'un véhicule. Enclencher la première.

⇒PREMIER, -IÈRE, adj. et subst.
I.Adj. et subst. [Adj. le plus souvent antéposé; subst. p.ell.] (Ce) qui est au début, avant les autres dans un ordre spatio-temporel, une série.
A. —(Ce) qui est le plus ancien dans une chronologie.
1. Premier + subst. désignant une unité de temps. Mon bonheur était vieux comme le premier printemps de ce monde (JANIN, Âne mort, 1829, p.138). L'émoi divin de l'homme aux premiers jours du monde, Dans l'ivresse du ciel, de la terre, et des eaux (SAMAIN, Chariot, 1900, p.213).
[Dans un système de mesure du temps] Le premier dimanche du mois; la première semaine, la première quinzaine de chaque mois; les dix premières minutes; le premier décan d'un signe astrologique. Chaque premier jour du mois, il pose le paquet sur la table, sans un mot, retire de sa poche une main énorme, pleine de monnaie (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p.1376).
Empl. subst. masc. Le premier du mois; le premier de l'an; le premier janvier; le premier mai. L'examen du registre du principal inspecteur des farines a prouvé que du premier au 16 octobre, il en a été envoyé chaque jour à la halle 60 sacs [de farine] (MARAT, Pamphlets, Nouv. dénonc. Necker, 1790, p.179).
[Dans le déroulement d'une durée] Le premier jour de la saison sèche, du printemps; les premiers jours, les premiers mois de la vie; la première année de mariage. Je ne pourrais pas vous donner grand'chose la première année, parce qu'il y aurait à remettre les lieux en état (RAMUZ, Gde peur mont., 1926, p.10). Les premières semaines du conflit armé (NIZAN, Conspir., 1938, p.67). Presque indifférents aux petites brimades dont les Allemands entouraient leur vie, les réfractaires traversèrent les douze ou quinze premiers mois de la captivité (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.277).
Locutions
Dès, à la première heure (du jour). Très tôt, à l'aube. Il fut réveillé, dès les premières heures du jour, par un roulier qui faisait claquer fort son grand fouet et conduisait un attelage bruyant (BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p.184). Comme ils traversaient le café pour sortir, Olivier dit à son compagnon qu'il avait un mot à écrire. —En le mettant à la poste ce soir, il arrivera demain à la première heure (GIDE, Faux-monn., 1925, p.1175).
De la première heure (au fig.). Du tout début. J'imagine que dans son esprit, comme dans l'esprit de beaucoup de socialistes de la première heure, il y avait lutte entre les formules intransigeantes du début et les nécessités nouvelles du parti agrandi (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p.71).
2. [Dans le déroulement de la vie hum.]
Synon. de prime1. Ce qu'il y a de sûr, c'est que, dans la première enfance, le goût est avide sans être éclairé, ou délicat (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t.1, 1808, p.184). Ce n'est pas, du reste, dans la première jeunesse, toute donnée à l'action, que j'aurais pu me demander s'il n'y avait pas des pays modernes où l'homme de la guerre fût le même que l'homme de la paix (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p.68).
Premier âge. Enfance, petite enfance:
1. ... le freudisme a cru trouver dans l'ambivalence affective de l'enfant, et notamment dans son ambivalence sexuelle au premier âge, la racine de toutes les ambivalences postérieures, la psychologie la fait lever de tous côtés.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p.64.
[Dans la chronol. événementielle qui marque la vie hum.] Sa femme, jusqu'alors froide et réservée, se livra à tout le délire d'une première passion (SUE, Atar-Gull, 1831, p.11). C'est l'ancien appartement de mon frère Laurent? Il l'a quitté parce qu'il le trouvait trop petit, quand ils ont eu leur premier enfant (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.45). Tu as dû les admirer avec leurs premières cigarettes, leurs premiers pantalons longs et puis ils ont commencé à sortir le soir, à sentir l'homme, et ils ne t'ont plus regardée du tout (ANOUILH, Antig., 1946, p.186).
SYNT. Premier amour, baiser, bal, chagrin; premiers cheveux blancs; première communion; premier communiant, première communiante; (pousser le) premier cri; (faire sa) première dent; premier mariage, rendez-vous; premier succès; première rencontre, victoire; première robe longue; premières rides.
Loc. et expr.
(Faire) son/ses, les premier(s) pas. Commencer à marcher. Un an, c'est l'âge fier; croître, c'est conquérir; Paul fait son premier pas, il veut en faire d'autres (HUGO, Légende, t.5, 1877, p.1139). La petite Édith Heurgon commence à marcher. Jamais encore il ne m'avait été donné d'assister à cette chose merveilleuse: les premiers pas d'un petit enfant (GIDE, Journal, 1943, p.250). P. anal. Débuter dans une activité. Je ne fais qu'essayer foiblement mes premiers pas à l'entrée de la carrière que je voulois parcourir (SENANCOUR, Rêveries, 1799, p.6). Ce sont des Méditerranéens qui ont fait les premiers pas certains dans la voie de la précision des méthodes, dans la recherche de la nécessité des phénomènes par l'usage délibéré des puissances de l'esprit, et qui ont engagé le genre humain dans cette manière d'aventure extraordinaire que nous vivons (VALÉRY, Variété III, 1936, p.246).
Faire le/les premier(s) pas (au fig.). Prendre l'initiative en vue d'un rapprochement. Quand la dispute en venait à ce point, la malédiction paternelle était en route, et Honoré jurait qu'il allait quitter la baraque le lendemain. Il l'eût fait comme il le disait, si le vieux n'avait fait les premiers pas (AYMÉ, Jument, 1933, p.33).
(Enfant) du/d'un premier lit. (Enfant) du/d'un premier mariage. Monsieur et Madame Thirion, huissier du cabinet du roi, les amis des Ragon, et leur fille qui va, dit-on, épouser l'un des fils du premier lit de Monsieur Camusot (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p.190).
S'en moquer comme de sa première culotte, sa première chemise (fam.). Ne pas s'en soucier. V. chemise I A 2 c ex. de Courteline.
[Dans le déroulement de la vie prof., la carrière d'une pers.] Premier emploi, poste, salaire; défendre sa première affaire; écrire son premier livre; jouer son premier rôle. Au contraire de Vitet, Ledieu —un employé qui travaillait à côté de moi dans ma première place, chez Moûtier —Ledieu n'est pas désagréable avec régularité: il a des crises (DUHAMEL, Confess. min., 1920, p.164). Qu'est-ce que ça signifie, l'argent? Il pensa même avec une espèce d'ironie cynique que c'était le premier argent qu'il gagnait de sa vie (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.304). Depuis le succès de son premier roman un éditeur lui allouait une pension qui lui permettait de vivre (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.304).
Faire ses premières armes. Débuter dans la carrière militaire. Mehmed Djaleddin pacha, maréchal et tout-puissant favori de Sa Majesté, a jadis fait ses premières armes sous le commandement d'Atik Ali, déjà chef d'escadron (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p.198). P. ext. Débuter dans une carrière, une profession, dans la société. Au milieu de quelques grands seigneurs muets et des intrigants (...) qui, ce soir-là, abordaient successivement dans le salon de M. de La Mole (on parlait de lui pour un ministère), le petit Tanbeau faisait ses premières armes (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p.258).
Première manière, première époque. Pour un artiste, une école artistique, début d'un style, d'une période. Que représentent-ils? On peut le deviner. Ils sont de la première époque, et de la meilleure de François Ier: c'est la force de la Renaissance (MICHELET, Journal, 1857, p.374). En appos. Il n'est pas une pièce de Dumas ou d'Augier qui ne soit cent fois plus naturaliste que ce drame, ressemblant à du Becque première manière (GONCOURT, Journal, 1887, p.668).
3. HISTOIRE
[Dans la chronol. de l'hist. de la terre] Les premières plantes, montagnes; les premiers hommes; les premiers âges:
2. ... errans dans les bois et aux bords des fleuves, à la poursuite des fauves et des poissons, les premiers humains, chasseurs et pêcheurs, investis de dangers, assaillis d'ennemis, tourmentés par la faim, par les reptiles, par les bêtes féroces, sentirent leur faiblesse individuelle...
VOLNEY, Ruines, 1791, p.44.
[Dans la chronol. de l'hist. judéo-chrét.] Le premier couple; le premier homme; la première mère. Je vous le dis en vérité, depuis la séduction de la première femme par le serpent, il n'y a point eu de séduction plus effrayante que celle-là (LAMENNAIS, Paroles croyant, 1834, p.250). Le paradis de ce monde s'est refermé sur les pas de nos premiers parents; voilà quarante-cinq mille ans qu'on se contente ici-bas de demi-perfections, de demi-bonheurs et de demi-moyens (FROMENTIN, Dominique, 1863, p.232).
[Dans la chronol. de l'hist. des nations] Les premiers Romains; la première dynastie chinoise; la première croisade. M. de Grouchy, descendant de celui du Premier Empire duquel on a dit faussement que son absence au début de Waterloo avait été la cause principale de la défaite de Napoléon (PROUST, Guermantes 2, 1921, p.433). La révolution russe a encore compliqué les choses. Politiquement, elle est la première révolution du XXe siècle (MALRAUX, Espoir, 1937, p.529). C'est ce souci majeur qui présida à l'organisation des kommandos, sous une forme infiniment plus stricte qu'au cours de la première guerre mondiale (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.198).
[Dans la chronol. de l'hist. des arts, des sc., des techn.] Les premiers philosophes; la première peinture surréaliste; la première automobile; le premier vaccin. Les premières armes durent être des branches d'arbres, et plus tard on eut des arcs et des flèches (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.256). Pour compléter ce sujet et montrer l'étendue des rapprochements faits par les premiers alchimistes, il convient de citer une liste des corps associés à chaque métal (BERTHELOT, Orig. alchim., 1885, p.232). L'écriture seule a discipliné les sons; et la première écriture fut sculpture et dessin (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p.224).
4. [Dans le déroulement d'un phénomène évolutif]
[Dans l'ordre de la nature] Premiers bourgeons; premières fleurs; premières neiges; premiers froids; premières chaleurs; premier quartier (de la lune). Au début de l'après-midi une des premières mouches de la saison parut et se mit à tourner (JOUVE, Scène capit., 1935, p.148). À la suite des premières pluies, l'orge a germé sous les oliviers (GIDE, Journal, 1943, p.257).
♦[En parlant de fruits ou de légumes] Primeur, de primeur. Qui dira, dans l'ombre du bois, l'odeur des fraises premières (TOULET, Vers inéd., 1920, p.49).
[Dans le domaine physiol. ou méd.] Première atteinte, premiers symptômes d'une maladie; premier effet d'un médicament. Julien était encore dans le premier sommeil, quand il fut réveillé en sursaut par la voix de deux personnes qui parlaient dans sa chambre (STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p.387). Il fut assez sot pour se laisser reprendre par son mal ancien, un réveil de la vieille pneumonie, dont la première attaque remontait à l'époque de la foire sur la place (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p.1582).
5. [Dans un processus marqué d'étapes successives] Premiers secours; premières recherches. N'oubliez pas qu'une première enquête a relevé les traces d'une assez longue station du meurtrier au fond du placard (BERNANOS, Crime, 1935, p.775). L'infirmerie doit permettre de donner les premiers soins à des blessés ou à des malades en cours de travail (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p.242).
[Dans l'élaboration, l'acquisition d'un savoir] Premières notions; premiers rudiments; première éducation. Il avait de l'esprit, mais on le sentait gêné par le manque d'instruction première (GYP, Souv. pte fille, 1928, p.220). Les premiers efforts de sa réflexion technique trouvent cette matière et s'exercent sur elle (NIZAN, Chiens garde, 1932, p.135).
ENSEIGN. Premier degré; premier cycle; première année de droit, de médecine.
Empl. subst. fém. Classe de première et, p.ell., première. Avant-dernière classe du second cycle de l'enseignement secondaire. L'inscription du psaume flamboya au-dessus de la porte: tibi soli peccavi, et il la comprit à contresens (ce n'était qu'un élève de première) (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p.470). Classe de première supérieure. Classe spécialisée qui assure la préparation aux concours de certaines grandes écoles. Les classes de première supérieure préparent aux diverses options des concours (philosophie, lettres classiques ou modernes, histoire et géographie, langues modernes, etc.) (Pédag. 1972, p.196).
[Dans l'élaboration, la réalisation d'un projet, d'une oeuvre] Première ébauche, esquisse, version. Cette première étude, de face, que j'avais peinte rapidement, lui déplut autant qu'elle me satisfaisait peu (BLANCHE, Modèles, 1928, p.170).
Premier jet. C'est un premier jet. J'installe ces couleurs de préface sur un large écran (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.14).
Poser la première pierre. Marquer officiellement l'emplacement d'un ouvrage d'art. Je me suis arrêté en face de Nesle, pour y voir poser la première pierre d'un pont qu'on appellera le pont Neuf (DUMAS père, Henri III, 1829, II, 1, p.143).
DACTYL. Première frappe. V. frappe1.
Empl. subst. fém., TYPOGR. Première d'auteur, première typographique et, p.ell., première. Première épreuve d'imprimerie sur laquelle sont faites les corrections. Lire en première. Je ne suis pas exigeant et je ne demanderais que ce qui est partout, ce me semble: au défaut de l'auteur, un correcteur en première (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t.9, 1864, p.61). La «première d'auteur» est la première épreuve de la composition corrigée en première typographique (É. LECLERC, Nouv. manuel typogr., 1932, p.257).
[Dans l'élaboration, la présentation d'une oeuvre littér. ou artist.] Première vision d'un film; première parution d'un livre, d'une revue. Notons d'abord que le titre de Liederkreis n'est pas de Beethoven. Il n'apparaîtra qu'en sous-titre, dans la première édition de Steiner, à Vienne (ROLLAND, Beethoven, t.1, 1937, p.167). Dans l'espoir de trouver non pas les cent mille francs qui manquent encore pour donner le premier tour de manivelle, non pas la star qui fera frémir d'aise les provinces, mais le hasard qui les dégoûtera du cinéma (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.64).
♦Dans le domaine du théâtre. Première représentation et, p.ell., première. Notre Chronique de Paris, ainsi que le Programme et gazette de la quinzaine, vous renseigneront exactement sur toutes les premières représentations et la valeur de chaque pièce nouvelle (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p.742). Ce tableau, en dépit de l'empoignement du public de la première, —un des plus dramatiques du théâtre de ce temps, —vous ne le trouvez qu'odieux, mal fait et sans invention aucune (GONCOURT, Journal, 1888, p.887).
P. anal., empl. subst. fém. Ce qui est réalisé pour la première fois et est considéré comme un exploit technique, scientifique, sportif. Une première médicale; une première féminine. Si ce pronostic s'avère exact, l'U.R.S.S. inscrira une «première» spectaculaire de plus à son palmarès de la course à l'Espace (Auto-Journal, 20 avr. 1961, p.30, col. 6 ds GUILB. Astronaut. 1967). Le Professeur B. n'a jusqu'à ce jour —et c'est la première fois que les choses se passent ainsi pour une «première chirurgicale» —rédigé aucune communication scientifique (sur la réalisation de la première greffe du coeur humain) (Paris-Match, 20 janv. 1968 ds GILB. 1971).
ALPIN. Ascension réalisée pour la première fois. Première hivernale, première (en) solitaire. Pourtant, certains alpinistes se sont glorifiés de premières qu'ils n'avaient jamais réalisées. Ainsi Cook passa pendant plusieurs années pour être le vainqueur du mont Mac Kinley en Alaska, jusqu'au jour où l'on s'aperçut qu'il n'était qu'un mystificateur (GAUTRAT 1970).
[Dans une succession d'épreuves, de tests] Première partie du baccalauréat. En permettant au second tour la constitution d'une liste qui tienne compte des indications fournies par les électeurs lors du premier tour, on peut aboutir à la constitution d'un conseil municipal qui représente aussi largement que possible les différentes tendances de la population (FONTENEAU, Cons. munic., 1965, p.32).
En partic. [Dans une manifestation sportive] Premier essai, match, test. Dans ce cas le changement sera effectué à la fin du premier jeu de la manche suivante. Les parties sont de trois sets et de cinq sets (pour les messieurs), de trois sets seulement pour les dames (Jeux et sports, 1967, p.1374).
Première manche. Premier affrontement de deux adversaires ou de deux équipes. Au fig. Voici trois ans que je suis entré à Bouville, solennellement. J'avais perdu la première manche. J'ai voulu jouer la seconde et j'ai perdu aussi: j'ai perdu la partie. Du même coup, j'ai appris qu'on perd toujours. Il n'y a que les salauds qui croient gagner (SARTRE, Nausée, 1938, p.197).
[Dans une succession d'événements, de manifestations de même nature]
Pour la première fois, la première fois (que). C'est la première fois que l'on trouve un manuscrit égyptien contenant autre chose que des formules hiératiques (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p.190). À quel âge M. Rezeau a-t-il couché pour la première fois avec une femme? (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.254):
3. Probablement ce qui fait défaut, la première fois, ce n'est pas la compréhension, mais la mémoire. Car la nôtre, relativement à la complexité des impressions auxquelles elle a à faire face pendant que nous écoutons, est infime, aussi brève que la mémoire d'un homme qui en dormant pense mille choses qu'il oublie aussitôt...
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p.529.
En partic. [Dans une manifestation de violence] Premier choc; première attaque. En parlant du peu de fond que l'on peut faire sur les relations que l'on a de l'affaire de Nancy, qu'il était bien étonnant que l'on ne sût pas encore de quel côté les premiers coups de fusil étaient partis (MARAT, Pamphlets, Relation fid. affaires Nancy, 1790, p.252).
Jeter la première pierre.
Se battre au premier sang. Se battre en duel en arrêtant celui-ci à la première blessure. Colcassé se battit hier avec Vestocourt Au premier sang pour Cou-de-Marbre (VERLAINE, Premiers vers, 1858-66, p.32).
6. Loc. Qui intervient, qui se passe immédiatement, tout de suite.
Au premier abord, à première vue, au premier aspect. Synon. prime abord. Au premier aspect, on s'étonne que le seul gouvernement populaire, au-delà du Rhin, soit presque le seul despotique dans sa forme (QUINET, All. et Ital., 1836, p.5). Il maniait une tabatière d'or niellé dont les arabesques, insignifiantes à première vue, dissimulaient le dessin d'un aigle (ADAM, Enf. Aust., 1902, p.190).
Dès le/au premier regard/coup d'oeil, du premier coup d'oeil. Au premier regard, elle comprit que je revenais à elle épuisé, affamé de la voir et le coeur intact (FROMENTIN, Dominique, 1863, p.202). Je l'ouvris et, du premier coup d'oeil, je reconnus le papier à dentelle d'or de ma petite voisine de Béicos (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p.213).
Du premier coup. C'est bien commode, répond F. P. qui est trop droit, trop loyal pour admettre du premier coup ce point de vue auquel il finira par donner son assentiment (J. BOUSQUET, Trad. du sil., 1935, p.22).
À la première occasion. Tu me gratifies d'un rapide battement de tes cils trop courts, ce qui signifie: «petit crétin, je te rattraperai à la première occasion» (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.81).
À la première alerte, au premier signe/signal. Le 28, je donnai l'ordre à la 2e armée de retirer du front le 20e corps d'armée, et de le constituer en réserve générale prêt à être enlevé au premier signal (JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.474). Au moment de l'affaire Hercule, je dormais tout habillé, la fenêtre ouverte, en plein hiver, pour pouvoir, à la première alerte, foutre le camp par le toit, sans faire de bruit (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.94).
Au premier degré. Brûlure au premier degré. Brûlure légère qui n'atteint que la surface du derme. Les brûlures peuvent être plus ou moins graves, on les classe par degrés: Les brûlures du premier degré: la peau est seulement rouge. (...). Les brûlures du second degré: il y a des cloques à la surface de la peau (C. DOLTO, Comment ça va la santé? Paris, Hachette, 1984, p.67). Au fig. Niveau d'appréhension, de compréhension le plus évident, le plus immédiat. Histoire, plaisanterie, lecture au premier degré; filmer, rire au premier degré. L'analyse, étant réduite aux traits scientifiquement pertinents, ignore les petits détails, les petits riens, c'est-à-dire tous les arbres qui cachent la forêt à la curiosité indigène, tous les petits savoirs que l'on n'a que si l'on s'y intéresse au premier degré, si l'on éprouve une jouissance complice dans le fait de les accumuler, de les mémoriser, de les thésauriser (P. BOURDIEU, Choses dites, Paris, éd. de Minuit, 1987, p.108).
Dès la/les première(s) minute(s), à la/aux première(s) seconde(s). Dans ses rapports avec les êtres, elle se laissait toujours guider par son instinct: et dès les premières minutes, elle s'était sentie en confiance auprès d'Antoine (MARTIN DU G., Thib., Cah. gr., 1922, p.592).
Le premier/la première + subst. (désignant un affect) + passé(e). Il n'en fut rien autre chose, la première surprise passée, qu'un redoublement d'incurie (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p.269). Passé le premier saisissement, je m'efforçai de regagner quelque empire sur mes sens, et détachant mon regard des yeux troublants de la magicienne, je considérai avec attention l'ensemble de sa personne (MILOSZ, Amour. init., 1910, p.25).
En partic. [Marque l'étonnement, la surprise] Première nouvelle! C'est la première nouvelle (v. nouvelle1).
Loc. adv., fam. En premier. D'abord, pour commencer. Et là, tu vois, c'est là qu'en premier, elle et moi, on s'est pris la main (GIONO, Gd troupeau, 1931, p.61).
En premier lieu. V. lieu1.
Expr. nég.
N'avoir pas le premier sou. Être démuni d'argent. Mais je ne peux pas partir comme ça, Blaise. Je te dis que j'ai une échéance dont je n'ai pas le premier sou (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.44).
Ne pas savoir/ne pas comprendre le premier mot de. Ignorer totalement quelque chose, n'y rien comprendre. Tu me fais appel, mais je ne sais pas le premier mot de cette lugubre affaire Bradley (HUGO, Corresp., 1866, p.555). L'homme ignorant est radicalement incapable de comprendre le premier mot de ce système de vie (RENAN, Avenir sc., 1890, p.319).
7. [En parlant de pers.]
Être (le) premier, arriver (le) premier. Être quelque part avant les autres. Dès que Meaulnes se fut assis devant un des bols alignés sur la nappe, elle lui versa le café en disant: —Vous êtes le premier, monsieur (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p.98). Le soir, François arriva le premier au rendez-vous. Le chasseur lui fit part d'un coup de téléphone: le comte d'Orgel regrettait de ne pouvoir venir après dîner (RADIGUET, Bal, 1923, p.73). Le lendemain, Rambert, premier au rendez-vous, lisait avec attention la liste des morts au champ d'honneur (CAMUS, Peste, 1947, p.1341).
(Être) le premier à/qui. Innover, oser. Agnès Sorel est la première, en France, qui employa les diamans à ce genre de parure (JOUY, Hermite, t.4, 1813, p.267). Tu te rappelles, nous étions stupéfaits que le premier d'entre nous à franchir le pas fût justement celui qui paraissait le moins sûr, le plus ambigu (NIZAN, Conspir., 1938, p.177).
Empl. subst. Premier amant, première maîtresse. Un jeune homme qui a longtemps vécu avec une femme, n'est pas aussi inexpérimenté que le puceau pour qui celle qu'il épouse est la première (PROUST, Fugit., 1922, p.685). Si quelqu'un venait me dire: «Maître Panisse, vous avez épousé une jeune fille que vous n'avez pas été le premier», je lui répondrais: «Eh bien, dites donc, et moi, est-ce que j'étais vierge?» (PAGNOL, Fanny, 1932, II, 6, p.130).
Premier occupant.
De première main.
Verbe (d'action) + le premier/la première. Faire une action précise avant les autres. Se lever, sortir le premier; s'avancer le premier; être debout, être prêt le premier. Il bâfre, enfournant des bouchées énormes. Se servant toujours le premier, lorsque le plat est à sa convenance (GIDE, Journal, 1943, p.175). Elle descendit l'escalier la première et je vis mon père venir à sa rencontre (SAGAN, Bonjour tristesse, 1954, p.56).
Tirer les premiers. Commencer une attaque:
4. Il est malheureusement vrai que notre marche peut rencontrer des résistances de la part de nos camarades des troupes du Levant. Certains d'entre eux, mal éclairés, estiment à contre-coeur devoir nous opposer la force. Contre ceux-là, jamais nous ne tirerons les premiers. Mais, s'il se produit de leur fait quelques engagements, nous ferons notre devoir.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.419.
Le premier/la première + (subst.) + venu(e). (Celui, celle) qui se présente avant les autres, n'importe qui. Aujourd'hui quand on a vingt-cinq ans, les larmes deviennent une chose si rare qu'on ne peut les donner à la première venue (DUMAS fils, Dame Cam., 1848, p.10). Ce n'est pas le premier venu. Il a déjà fait quelque chose pour la commune (RENARD, Journal, 1900, p.579). Mais il ne faudrait quand même pas que le premier cornichon venu s'avisât de réclamer l'escalier quand nous avons des raisons de ne pas le faire intervenir (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.62).
P. anal., empl. adj. [En parlant d'une chose] Que joua-t-il, ou qu'essaya-t-il de jouer? Peu importe, le premier air venu (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p.332). C'est le contraire pour vous autres, Français. Vous vous contentez de la première auberge venue, et vous couchez quelquefois dans des draps douteux, sans vous en apercevoir (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p.242).
Empl. subst. Le premier, tout le premier. Avant qui que ce soit. Assez de gens là-bas lui diront le contraire, nos députés tous les premiers, et sa cour lui répétera que plus nous payons, plus nous sommes sujets amoureux et fidèles (COURIER, Pamphlets pol., Disc. souscr. acquis. de Chambord, 1821, p.73). Quinze ans passés, à garder rancune à Zèphe de cette histoire de franc-tireur? Ce serait manquer de générosité et de bon sens, tu en conviendras le premier (AYMÉ, Jument, 1933, p.54).
[En fonction d'attribut] Avant, bien avant les autres, le reste. Je saute du train. La foule me pousse jusqu'au tourniquet. Je me retrouve glorieusement seul et bon premier de ma génération sur le pavé de la capitale (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.205). Au fig. Vous arrivez première au charme (Almanach du Hanneton, 1867 ds LARCH. 1872, p.32).
P. anal. [En parlant d'un animal] Puis Tom-Pouce [un cheval] parut en tête; mais Clubstick, en arrière depuis le départ, les rejoignit et arriva premier, battant Sir-Charles de deux longueurs (FLAUB., Éduc. sent., t.2, 1869, p.4).
P. anal. [En parlant d'un objet animé] À l'ouverture du papillon des gaz, l'air s'engouffre immédiatement, aspiré par les pistons, et ainsi arrive bon premier (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p.106).
B. —(Ce) qui se présente avant les autres, d'autres dans un ordre.
1. [Dans un ordre temp.]
a) [À plus ou moins long terme] Première démarche; première analyse, expérience; premier mot, point, objet; première parole. C'était une espèce de manie, car ce fut aussi une des premières choses dont il s'entretint avec Goethe (CHÊNEDOLLÉ, Journal, 1822, p.121). Mais la première recherche est une découverte, la seconde n'est qu'une observation (AMIEL, Journal, 1866, p.225).
Loc. adv. Au premier chef. Au plus haut point, tout particulièrement. Votre bonheur, votre intérêt, votre égoïsme, vos passions, sont intéressés au premier chef dans cette question générale (P. LEROUX, Humanité, 1840, p.4).
b) [Dans l'ordre de la journée] Premier métro, train; première fournée; première distribution du courrier. Le long des sentiers creux, dans la nuit verte, nous rencontrions des femmes qui allaient à Toulven entendre la première messe du matin (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p.210). Tout à l'heure, réveillés par les premiers tramways, ils [les vendeurs de journaux] se répandront dans toute la ville, tendant à bout de bras les feuilles où éclate le mot «peste» (CAMUS, Peste, 1947, p.1314).
c) HIPP. Première course et, p.ell., première. Le jockey jaune fournit la carrière en 4 minutes 48 secondes; il devança son concurrent de 12 secondes, et fut proclamé vainqueur de la première course (JOUY, Hermite, t.4, 1813, p.209). Jacques, qui avait touché un placé dans la première, l'avait emmené à la cascade, où tout à l'heure, à Longchamp, le jeune Gilson-Quesnel lui avait dit qu'il serait (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.274).
2. [Dans une série conventionnellement définie]
a) [Dans l'ordre d'un itinéraire] Premier relais; première étape. Et il m'avait expliqué que ses sacs, à lui, étaient chargés de sable qui allait s'écouler dans le fossé à la première halte (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.92). À trois cents mètres ils furent arrêtés par le premier poste de contrôle (MALRAUX, Espoir, 1937, p.441).
b) En partic.
Première vitesse et, p.ell., première. Régime de démarrage d'un moteur. Démarrer en première. C'était le passage de première en deuxième vitesse que le chauffeur venait de réussir d'un seul coup (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p.260).
Première position et, p.ell., première. Position particulière des jambes et des bras en escrime (synon. prime1) et en danse classique. Se mettre en première. Première position les deux pieds placés sur la même ligne, —les talons se touchant —les deux pointes parallèles aux épaules, les genoux bien tendus (MEUNIER, Danse class., 1931, p.241).
c) Spécialement
Dans le domaine jur. ou admin. Première chambre correctionnelle. Remarquez de plus que si cette première chambre n'est pas héréditaire, il faudra déterminer un mode d'en renouveler les éléments (CONSTANT, Princ. pol., 1815, p.36). Jean, Alfred, Hyacinthe Legruyère, huissier près le tribunal de première instance séant à Paris, été requis par la Société des Transports électriques de l'Exposition de 1900 (COURTELINE, Article 330, 1900, p.266).
Dans le domaine milit. Premier corps d'armée; première brigade; premier régiment d'infanterie; premier peloton. Sa soeur, reprit le colonel, a épousé un cousin de Graham, qui était major dans notre premier bataillon au début de la guerre et qui est maintenant brigadier général (MAUROIS, Sil. Bramble, 1918, p.207). La première division de cavalerie, à laquelle cette brigade appartenait, s'embarqua donc pour la frontière avec deux brigades seulement (JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.223).
GRAMM. Verbe du premier groupe; première personne du singulier, du pluriel. P. anal. À la première personne. En s'impliquant soi-même dans une action, un récit. Tout fait psychologique est, au contraire, un événement à la première personne et ne peut être formulé qu'à la première personne. Il est inséparable d'une histoire, d'une affirmation, d'une signification et d'une valorisation personnelles (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.45).
d) ALPIN., empl. subst. masc. Premier de cordée. Grimpeur expérimenté qui prend la responsabilité de découvrir et d'assurer les prises pour ceux qui le suivent dans une escalade. Le premier de cordée assure la responsabilité principale de la course. Grimpant le premier, c'est à lui de découvrir les surprises de l'itinéraire et de franchir les passages (GAUTRAT 1970).
3. [Dans un cont. fini]
[Dans une oeuvre littér., artist., dans un exposé oral ou écrit] Premier chapitre, mot, volume, accord; première scène, ligne. Cette première partie comprend deux chapitres: l'un, relatif à l'occupation, fondement de notre droit; l'autre, relatif au travail et au talent (PROUDHON, Propriété, 1840, p.154). Ce Don Giovanni rapide, bondissant, où chaque note exprime un sentiment, une passion, (...) que la douleur envahit dès les premières mesures (MAURIAC, Journal 2, 1937, p.139):
5. Mais Miss Foote, plus femme, plus expérimentée dans la vie, a mieux fait sentir toutes les nuances des passages qu'elle avait à dire. On peut dire qu'elle a été fort bonne dans les deux scènes des premiers actes, celle de l'entrevue au balcon et celle des adieux au lever de l'aurore.
DELÉCLUZE, Journal, 1827, p.472.
Subst. masc. Élément initial d'une charade. Une charade en trois parties, dont j'ai malheureusement oublié le premier et le tout (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p.506).
Du premier (+ subst.) au dernier, de la première (+ subst.) à la dernière. Du début à la fin. J'ai pris, du premier au dernier jour, Nadja pour un génie libre, quelque chose comme un de ces esprits de l'air que certaines pratiques de magie permettent momentanément de s'attacher (BRETON, Nadja, 1928, p.110). J'attire à moi le journal de Bouville et puis je le repousse: tout à l'heure, à la bibliothèque je l'ai lu, de la première ligne à la dernière (SARTRE, Nausée, 1938, p.216).
Rem. Premier est aussi un adj. numéral ordinal. Il se note 1er. Dans la dénom. de papes, de souverains ou le classement des éléments d'un ouvrage, il est postposé. Tome premier; article, chapitre premier; scène première; François Ier; Jean-Paul Ier; Napoléon Ier. Vous recevrez avec cette lettre le livre premier de la cinquième partie, La guerre entre quatre murs (HUGO, Corresp., 1862, p.388). Dans la troisième année de mon âge, dix-huitième et dernière du règne de Louis-Philippe premier, roi des Français, mon plus grand plaisir était la promenade (FRANCE, Pt Pierre, 1918, p.49). Dans certains empl., en parlant d'une série numérotée, on peut lui substituer l'adj. cardinal: tome un, chapitre un, acte un, scène un.
4. [Dans un ordre spatial] (Ce) qui est spatialement plus proche que d'autres objets ou éléments, d'un point de repère, d'un observateur. Première porte à droite; première fenêtre à gauche; première rue; premier virage à droite. Tire-toi du milieu de cette armée en déroute; jette-toi de côté, prends la première route un peu frayée que tu trouveras là sur ta droite (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p.59).
Le premier étage, p.ell., le premier. Étage qui est au-dessus du rez-de-chaussée ou de l'entresol. On descendit au premier. Albert introduisit son hôte dans le salon (DUMAS père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.601). Aux croisées du premier étage, les rideaux s'étaient soulevés, et de vieilles impotentes, en camisoles, s'installaient derrière les vitres (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.775).
a) Dans le domaine milit. Première ligne. Lieu tenu militairement le plus près de l'ennemi. Être, envoyer, monter en première ligne. C'est vrai qu'on monte demain, dit Paradis, et que, le soir, on file en première ligne (BARBUSSE, Feu, 1916, p.201).
b) [Dans la disposition d'un lieu de spectacle, d'exposition] Premières places; première rangée, tribune. La plupart des athlètes, rangés autour de la balustrade, et les amateurs assis au premier rang, soutinrent bien, à l'envi les uns des autres, qu'il avait été tombé selon toutes les règles énumérées dans la charte (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p.286).
Première(s) loge(s).
Premier plan. Espace d'un lieu scénique, d'une image photographique ou cinématographique, d'un tableau qui se trouve le plus près de l'observateur. M. Coignard a fait un grand paysage d'une assez belle tournure, et qui a fort attiré les yeux du public; —au premier plan, les vaches nombreuses, et, dans le fond, la lisière d'une forêt (BAUDEL., Salon, 1846, p.182). Ils sont tous groupés au premier plan. Pendant qu'ils parlent, Michel entre sans être entendu, par la porte de droite (COCTEAU, Parents, 1938, I, 3, p.200). Au fig. Mettre au premier plan, de premier plan. V. plan2.
c) Verbe de mouvement + subst. (partie du corps) + le premier/la première. (Partie du corps) en avant. Il n'est pas douteux que, sans M. de Saint-Amans, je me précipitais dans le lac, la tête la première. Dieu sait ce que j'y serais devenu! (DUSAULX, Voy. Barège, t.1, 1796, p.193). Ils s'emparèrent des vaincus, qu'ils transportèrent chez eux les pieds les premiers, suivant la règle (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.323).
d) En partic. (Semelle, doublure d'une chaussure) qui est directement en contact avec le pied. L'Intendance militaire, et peut-être quelques bottiers, continuent de dire semelle première. Autrement l'usage industriel courant dit toujours:la première, et la semelle. Quand on veut préciser, on dit première de montage, pour bien distinguer de la première de propreté (RAMA 1973).
C. —(Ce) qui vient en tête dans un classement de qualité, un jugement de valeur, qui est mieux ou meilleur que d'autres.
1. [En parlant de pers.] Avoir le premier prix, le premier accessit; être (le) premier de la classe, de sa promotion; premier prix de violon; être (le) premier en français, en mathématique, en gymnastique. Elle n'est bonne à rien, coquette, sale, et prétentieuse, parce qu'elle a été reçue la première au «certificat» (RENARD, Journal, 1901, p.672). Bénard était doux, affable, sensible; avec cela, premier partout (SARTRE, Mots, 1964, p.188):
6. Au bout d'un an, on le fit passer de la huitième classe dans la sixième et, dans cette nouvelle classe, pour la première composition de l'année, il fut le premier. Dès lors, il s'entêta, résolu à garder toujours le premier rang.
LARBAUD, F. Marquez, 1911, p.47.
Être dans les (n) premiers [n numéral cardinal], le tout premier. Être parmi les meilleurs. Les autres s'attendaient à me voir arriver dans les dix premiers. Et de fait, c'eût été ainsi, si mes notes d'oral avaient été celles que nous attendions (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1907, p.222).
De premier ordre, du premier talent, du premier mérite (supra C premier plan et première classe, s.v. classe II A). Très qualifié, parmi les meilleurs dans une fonction, une activité, un domaine. L'empereur en faisait le plus grand cas. «Il [le duc de Montebello] n'avait été longtemps qu'un sabreur, disait-il; mais il était devenu du premier talent» (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.320). Après la chute de Napoléon, certains personnages puissants à Milan firent assommer dans les rues le comte Prina, ancien ministre du roi d'Italie, et homme du premier mérite (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p.19). Le médecin qui ne peut pas s'appuyer sur un pharmacien de premier ordre est un général qui va à la bataille sans artillerie (ROMAINS, Knock, 1923, II, 3, p.10).
Arg., pop. De première bourre. V. bourre rem. 1.
De première force. D'une très grande habileté. Où est ça, le Borysthènes, dit Malvina qui n'était pas de première force sur la géographie (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.197). «Tu dois être devenue de première force au tennis?» demanda-t-il évasivement, parce qu'il venait d'apercevoir une raquette sur le haut de l'armoire (MARTIN DU G., Thib., Mort père, 1929, p.1322).
Pop., loc. adj. De première. De première force. Milot, c'est un rouspéteur de première (BRUANT 1901, p.114). Va donc au Concert Mayol, il y a un comique genre Polin (...) qui est, paraît-il, de «première» (TRIGNOL, Pantruche, 1946, p.105).
2. [En parlant de choses abstr. ou concr.]
De premier choix, de premier ordre, de première qualité (v. première classe, s.v. classe II A), de première catégorie. De la meilleure qualité, ce qui est le mieux, le plus apprécié. Hôtel de première catégorie; viande de premier choix; c'est du premier choix. Mes mémoires secrets assurent qu'il tressaillit de joie en pensant qu'une citation à si longs jours indiquait une séance solennelle et une festivité de premier ordre (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.333). Ils distribuent, quoi?... du pain, ma chère demoiselle. Et pas même du pain blanc, du pain de première qualité... non... du pain d'ouvrier... Est-ce pas honteux... des personnes si riches? (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p.40). Un beau bois ferme, au grain compact, un morceau de premier choix qui ne s'était pas même fendu en tombant de deux étages (DUHAMEL, Suzanne, 1941, p.284).
Pop. De première
Loc. adj. De première qualité. Je vous prie de croire que la chambre à coucher et le cabinet de toilette sont de première (BOURGET, Némésis, 1918, p.4). [Le capitaine] faisait mettre Opphopf au garde-à-vous, l'asticotait et lui passait un savon de première (CENDRARS, Main coupée, 1946, p.152).
Loc. adv. Beaucoup, fortement. Toto (...) n'avait eu que le temps d'aller chercher son chargement avant que la vieille s'aperçoive de son absence et l'engueule de première (A.D.G., Les Panadeux, Paris, Gallimard, 1971, p.11).
Tenir, occuper le premier rang, la première place. Être le mieux placé dans le domaine économique, politique ou culturel. Parmi les événements extérieurs qui se font le mieux apprécier comme possibles, une entreprise de la Russie sur l'Inde occupe assurément la première place (GOBINEAU, Corresp. [avec Tocqueville], 1855, p.235). Je me demande si les qualités de vive intuition qui la lancèrent [la France] au premier rang des nations civilisées suffiront à l'y maintenir, dans la compétition des peuples de conception plus lente accumulateurs des forces de durée (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p.74). Les cafés enfin, grâce aux stocks considérables accumulés dans une ville où le commerce des vins et des alcools tient la première place, purent également alimenter leurs clients (CAMUS, Peste, 1947, p.1282).
Spécialement
BOUCH. Côte, côtelette première. Côte appartenant aux plus basses du mouton ou de l'agneau, les plus appréciées pour leur qualité gustative. [Le forgeron] a pauvrement fait cuire la viande à même la braise où sont restées des traces de graisse. Alors qu'avec le morceau qu'on lui a donné: trois côtelettes premières et un peu de rognonnade il pouvait, en prenant un petit plat de terre et un oignon se faire un petit fricot (GIONO, Triomphe vie, 1941, p.285).
SPORTS. Première division. Division qui regroupe les meilleures équipes, les clubs les plus performants. Nous donnons l'exemple d'une semaine d'entraînement dans un club de première division professionnelle (...) et dans un club amateur de division d'honneur (J. MERCIER, Footb., 1966, p.92).
3. [En parlant d'un service] Première classe et, p.ell., première. Qui offre le meilleur confort, la meilleure qualité et, en partic., pour un service liturgique, qui a le plus de faste, de pompes. Wagon, cabine de première classe; voyager en première; se marier en première classe. La paroisse n'avait que de vieilles tentures trop courtes; on avait envoyé chercher tout le matériel des enterrements de première classe de Corbigny (R.BAZIN, Blé, 1907, p.348). T'imagines-tu la petite-fille de Neptune dans un compartiment de première classe, sur une ligne d'intérêt local? (BENOIT, Atlant., 1919, p.182).
Billet de première et, p.ell., première. Billet donnant accès à la première classe. La cloche du guichet que l'on venait d'ouvrir, l'appelait. Il y courut, et prit son rang dans la longue file. —Deux premières pour Marseille, demanda-t-il (A. DAUDET, Fromont jeune, 1874, p.227).
D. —(Ce) qui est le plus important, (ce) qui est avant les autres dans un ordre hiérarchique.
1. [En parlant de fonctionnaires, d'agents de l'État, de responsables locaux ou gouvernementaux, de leur titre] Premier adjoint au maire; premier consul; premier substitut; premier secrétaire d'ambassade, de cabinet, du parti. Son mari, qui montra du dévouement dans une circonstance politique, devint président de chambre, et enfin premier président au bout de quelques années (BALZAC, E. Grandet, 1834, p.253). De nouveau, le 19 février 1942, j'ai adressé une lettre au Premier Ministre pour lui souligner l'importance et l'urgence de l'affaire (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.591).
Empl. subst. Le Premier. Premier ministre de Grande-Bretagne. Je leur dénonce donc sans retard le silence que vous gardez touchant le projet d'une autre visite d'Eisenhower: à De Gaulle précisément, après celle qu'il fera au Premier britannique (MAURIAC, Nouv. Bloc-Notes, 1958-60, p.231 ds ROB. 1985).
De première classe. De la division administrative la plus élevée dans un grade. Avant qu'il ouvrît la bouche: «Vous êtes préfet de première classe? lui dit l'Empereur...» (GONCOURT, Journal, 1864, p.110).
2. Dans le domaine du spectacle. Premier ténor; première chanteuse (synon. prima donna); premier hautbois; première ballerine; premier danseur. Deux ou trois collégiens de treize ans se disputaient d'être premiers violons dans un bal (MICHELET, Journal, 1834, p.159). Les premières danseuses dansent seules au milieu de toutes les autres et doivent être aptes à remplacer les étoiles (MEUNIER, Danse class., 1931, p.123):
7. J'admire ces sentiments lorsqu'ils sont sans mélange, comme chez la concierge du Théâtre français, qui a l'honneur d'assister à l'arrivée et au départ des grands premiers rôles de l'établissement et de les voir déposer leur clef dans le casier, ou leur perruque sur la table...
FARGUE, Piéton Paris, 1939, p.95.
En partic., empl. subst. Jeune(-)premier, jeune(-)première. Comédien, comédienne qui joue les premiers rôles d'amoureux, d'amoureuse. La mère Cardinal, qui, pour régaler une commère, l'avait menée au théâtre de Bobino, venait de trouver dans la jeune première sa fille, que le premier comique tenait sous sa domination depuis trois ans (BALZAC, Pts bourg., 1850, p.195). Je m'étais fait l'ami de ce brave homme, ancien Dorante des comédies de Marivaux, longtemps jeune premier de drame, et dont le dernier succès avait été le rôle d'amoureux dans la pièce imitée de Schiller, où mon binocle me l'avait montré si ridé (NERVAL, Filles feu, Sylvie, 1854, p.622).
P. ext., souvent péj. Personne qui joue les séducteurs, les vedettes. Ce soir chez l'insipide Païva. Quelle société! (...) Des jeunes gens avec barbe et sans barbe; des jeunes premiers de quarante-cinq ans, des barons et des ducs allemands (DELACROI., Journal, 1855, p.326). Ils avaient des voix d'ouvriers dans le monde, des voix crapuleuses et maniérées de jeune premier de barrière (GONCOURT, Journal, 1865, p.141). Quelques vieux mannequins, qui jouaient il y a vingt ans les jeunes premiers de l'art et de la politique, les jouent encore aujourd'hui, avec le même faux visage (ROLLAND, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p.1470).
Empl. adj. Qu'il soit «taillé confortable» ou alors très «jeune premier». Voici 4 chemises où il sera parfaitement à l'aise (Catal. 3 Suisses, printemps-été 1980, p.384).
3. Vieilli. [Dans une profession, un corps de métier] Premier assistant, berger, caissier, compagnon, maître d'hôtel, pilote, secrétaire, valet. Je lui ai dit qu'après avoir fait mon droit à Poitiers, j'étais devenu premier clerc de maître Olivet, et que j'espérais un jour ou l'autre traiter de cette charge (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p.581). Prends la place de ce butor, lui cria-t-il; je te nomme premier cocher. Hans! Va-t'en conduire aux bagages (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p.33). L'enchère du Surmulet restait à douze cents francs à la maison Lamiraud, représentée par son premier commis: M. Lengagne (HAMP, Marée, 1908, p.22).
Premier, première, première de magasin. Chef de rayon, vendeur, vendeuse responsable d'autres employés dans un grand magasin. Chaque rayon, dans les maisons de nouveautés, a un premier, sous la direction duquel sont le deuxième, le troisième (AVENEL, Calicots, 1866, p.54). Puis on est passé à Mme de Nittis, à laquelle on a reconnu une certaine distinction, mais une distinction de première de magasin (GONCOURT, Journal, 1888, p.847):
8. On disait couramment: «la dynastie des Lhomme», depuis que madame Aurélie, la première des confections, après avoir poussé son mari au poste de premier caissier, était parvenue à obtenir une caisse de détail pour son fils...
ZOLA, Bonh. dames, 1883, p.429.
Première, première apprêteuse, première demoiselle. Ouvrière la plus qualifiée dans un atelier de couture, de modiste. Ce sont les apprêteuses, ainsi appelées parce que leur tâche est de préparer les éléments de travail pour la première demoiselle (M.D'ANSPACH, Français peints par eux-mêmes, t.3, La Modiste, 1841, p.106). Les Coupeau ne voulaient pas la changer [d'atelier] pour qu'elle restât sous la surveillance de Madame Lerat, qui était première dans l'atelier depuis dix ans (ZOLA, Assommoir, 1877, p.714).
4. [Dans la hiérarchie milit.] Qui est le plus élevé dans un grade. Le général Murat, premier aide de camp du général en chef, fut expédié pour Paris avec vingt et un drapeaux et la copie de l'armistice (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.358). Plus possible maintenant de fermer les yeux sans voir, tout de suite dans son crâne, comme sur un écran la tête du premier lieutenant (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p.105).
MAR. Premier maître. V. maître1 II A 4 a ex. de BONN.-PARIS 1859.
Première classe. Distinction accordée à un militaire sans grade. Soldat de première classe et, subst., un première classe. Il a assisté au combat, enterré nos morts sous le feu de l'ennemi et il a été nommé pour ce haut fait tirailleur de première classe (PSICHARI, Voy. centur., 1914, p.84).
Arg. Premier jus. Première classe. Tu les auras tes galons de premier jus, eh fayot! (FOMBEURE, Soldat, 1935, p.157).
Région. (Suisse). Premier lieutenant. Second grade de la hiérarchie des officiers subalternes (équivalent du lieutenant en France). Un homme est accouru, à bout de souffle, a pris position: Mon premier-lieutenant (RAMUZ, Journal, 1914, p.239 ds ROB. 1985).
Loc. adj. En premier. Qui a la première classe de son grade. N'êtes-vous pas lieutenant en premier à bord de la Calypso? (DUMAS père, L. Bernard, 1843, III, 7, p.248).
E. —1. Qui a le plus d'importance. Synon. primordial, principal. Virgile a renfermé dans une seule action les premiers devoirs de la vie sociale, que les moralistes n'ont mis qu'en maximes isolées (BERN. DE ST-P., Harm. nat., 1814, p.313).
Premiers besoins. Activité physiologique indispensable pour maintenir un être en vie. Les héros imaginaires de Daniel de Foé ou de Wyss (...) ne furent jamais dans un dénuement aussi absolu. Ou ils tiraient des ressources abondantes de leur navire échoué (...), ou bien quelque épave arrivait à la côte qui leur permettait de subvenir aux premiers besoins de la vie (VERNE, Île myst., 1874, p.44).
De première nécessité. Qui correspond à des besoins essentiels:
9. ... [l'éditeur] doit répondre au besoin de lecture du public —soif de lire qui persiste en dépit de tout ce qui fait aujourd'hui concurrence à la lecture —sans pourtant oublier que le livre, le livre de littérature surtout, n'est jamais un objet de première nécessité.
Civilis. écr., 1939, p.14-12.
2. Qui est le plus adapté, qui est essentiel. Synon. indispensable, nécessaire. La première condition pour qu'un tout soit cohérent, c'est que les parties qui le composent ne se heurtent pas en des mouvements discordants (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.88). Le plaisir de lire est sans mesure, même de lire ce que l'on sait: et c'est le premier remède à l'ennui, à toutes les passions (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p.273).
II.Adj. [Le plus souvent postposé] Qui est à l'origine d'un phénomène concret ou abstrait. Synon. originaire, primitif.
A. —Dans le domaine des idées, des affects. État premier de la matière; source première de la pensée; conditions premières de la vie. Mais la libre pensée elle-même, sortie de l'âge héroïque, alourdie par un renfort immense de zélateurs, a perdu sa pureté première (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p.160). Vous pouvez tout tenter pour revenir à l'innocence première. Il n'y en a pas le moyen. Vous portez avec vous, en vous, ces paysages, cette géographie, une expérience de replis cachés qui tour à tour s'éclaire, vous fascine, vous cerne (MAURIAC, Journal 2, 1937, p.120):
10. L'idée universelle est le lieu indispensable à chaque chose pour se placer dans notre esprit. C'est comme une idée première qui nous vient de notre esprit, de la nature et de Dieu même: notion mathématique, transcendante, qui précède toute instruction et même toute expérience.
JOUBERT, Pensées, t.1, 1824, p.153.
[En parlant d'objets concr.] Vous avez choisi la publication première sans le chapitre préliminaire. Je n'approuve ni ne désapprouve. Les deux partis me paraissent bons à prendre (HUGO, Corresp., 1865, p.509). Un souffle traître prit son parapluie en dessous et le retourna brusquement. Monsieur Godet-Laterrasse rétablit la concavité première de cet appareil domestique (A. FRANCE, Chat maigre, 1879, p.167).
En partic. Matière première. Produit de base non transformé par l'industrie; p.ext., matériau de base nécessaire à une activité. Quelque habile que soit l'ouvrier, sa liberté est toujours limitée par les propriétés de la matière première sur laquelle il opère (H. POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p.232). Les achats de toutes ces matières premières d'origine agricole constituent une fonction de toute première importance pour l'entreprise (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p.207). Il semble plus difficile et osé de formuler des pronostics dans le domaine du bois, que pour la plupart des autres matières premières de base: charbon, acier, ciment, par exemple (Industr. fr. bois, 1955, p.9).
B.Spécialement
1. LOG., PHILOS. Qui n'est pas déduit ou défini à partir d'un autre terme, d'une proposition, d'un autre fait; qui s'impose à l'esprit. Terme premier; proposition première. L'homme n'est donc ici qu'à l'état de transition, de passage. Peut-être doit-il avoir ailleurs la faculté de connaître la vérité première absolue; ici-bas, il ne peut connaître que la vérité relative et la cause prochaine des choses (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.173). On ne parle plus de principes premiers; les lois ne sont plus que des instruments toujours perfectibles (VALÉRY, Variété I, 1924, p.134). Autrement dit, l'animalité est non seulement la donnée première qui ne saurait être mise en question, mais aussi la matière sur laquelle il y a lieu que l'introspection s'exerce (DU BOS, Journal, 1927, p.167).
Qualité première. Qualité primaire. En tête de la liste des qualités premières ou fondamentales on a coutume de mettre l'étendue et l'impénétrabilité (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.178).
Cause première. Cause qui contient en soi l'explication au delà de laquelle on ne saurait remonter. Les hommes restent alors dans la contemplation de cette hypothèse générale et métaphysique qui les reporte à la cause première des phénomènes de la nature (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p.187). Conduisant de mon mieux cette pensée par ordre, comme Descartes nous le conseille, ma réflexion toute méthodique m'a fait remonter nécessairement vers la cause première du devoir que je m'efforce de remplir (VALÉRY, Variété I, 1924, p.160).
2. LING. Sens premier d'un mot. ,,Sens originel, celui qui est apparu d'abord`` (Ling. 1972).
3. MATH. Nombre premier. Nombre entier qui n'est divisible que par lui-même et l'unité. Le train démarra, tandis que je faisais des efforts désespérés pour savoir si le numéro du wagon, AH 1 459 457, était un nombre premier (H. BAZIN, Vipère, 1948, p.222).
Facteur, diviseur premier. [Kummer] crut un moment que, dans le corps ainsi créé, comme dans celui de Gauss, la théorie classique des facteurs premiers se généralisait totalement (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.74).
Nombres, facteurs premiers entre eux. Nombres, facteurs qui n'ont pour diviseur commun que l'unité. Par exemple, le nombre 1800 peut se partager de 18 manières en deux facteurs; mais il ne peut se partager que de quatre manières en deux facteurs premiers entre eux (LEGENDRE, Théorie nombres, t.1, 1830, p.8).
REM. 1. Pre, prem, preu, adj. inv. et subst. inv., arg. Premier. a) [Dans le lang. des enfants, des collégiens] Il était le premier en dissertation, mon père n'était que le second, mais mon père redevenait le preu en vers latins (VALLÈS, J. Vingtras, Enf., 1879, p.274). b) [Dans le lang. des adultes] Il n'y a pas de danger qu'on le renvoie, lui le preu des tourneurs de la capitale (POULOT, Sublime, 1870, p.88). Tiens! v'là l'bijoutier du no 10 qui n's'embête pas, lui; il vous a loué tout son preu [premier étage] (H. MONNIER, Scènes populaires ds RIGAUD, Dict. arg. mod., 1881, p.313). 2. Premièreté, subst. fém., hapax. Caractère de ce qui est premier. Dès la première fois qu'on entre en contact avec ce texte extraordinaire, ce Booz endormi, dès les plus anciennes années, dès les plus basses premières classes du lycée, et ensuite toutes les fois qu'on le relit, qui est toujours la première, la première fois qu'on le lit, (précisément pour une part, pour une grande part, à cause de cette nouveauté que nous disions, à cause de cette premièreté) (PÉGUY, V.-M., comte Hugo, 1910, p.748). 3. Primerain, -aine, adj. et subst. masc., vx. a) Adj. Premier, première. Partout une même langue se parlera, qu'on appelle poésie. Faite, sans lettres et sans paroles, de soupirs de l'eau qui baisse, de la dernière plainte de l'oiseau qui s'endort, et de la voix de la fleur primeraine dans sa cloche argentine (QUINET, Ahasvérus, 1833, 4e journée, p.375). b) Subst. masc. Chef. Et toi, Morbihannais, achève cet infirme! À cet outrage enfiellé, le primerain, ordinairement si débonnaire eut un hérissement de fauve, et ses bras s'appesantirent avec un bruit terrible sur les flancs du quidam en qui l'on osait déjà reconnaître son supérieur (CLADEL, Ompdrailles, 1879, p.36).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: -ier, -iere; dep. 1740: -ier, -ière. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin Xes. primers «qui est le plus ancien» (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 377); b) déb. XIIes. primers anz «les premiers âges de l'histoire» (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 1581); 1657-62 les premiers temps (PASCAL, Pensées, éd. Brunschvicg, XIV, 63); c) 1561 le premier âge (J. GREVIN, Gelodacrye, éd. L. Pinvert, 330); id. la première enfance (ID., L'Olympe, p.283); id. premières amours (ID., La Trésorière, p.69); d) 1487 (faire quelque chose) le premier (GARBIN, Voc. lat. fr.); 1538 tout le premier venu (EST.); 1561 le premier venu (J. GREVIN, Les Esbahis, éd. L. Pinvert, 211); 1863 ne pas être le premier venu (FROMENTIN, Dominique, p.153); e) 1585 après un nom propre désigne le plus ancien d'une série de souverains portant le même nom (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, éd. J. Assézat, II, 55: roy François premier); f) 1616 à la première occasion (D'AUBIGNÉ, Tragiques, éd. C. Read, I, p.13); 2. a) 1119 primier chapitle (PHILIPPE DE THAON, Comput, 2215 ds T.-L.); b) 1842 «élément qui vient en premier dans une charade» (Ac. Compl.); 3. a) 1567 «qui était tel à l'origine» (AMYOT, Caton, 7 ds LITTRÉ); b) 1690 matière première (FUR.); 4. a) ca 1100 «qui se présente, que l'on peut voir d'abord» (Roland, éd. J. Bédier, 3026); b) 1508 la teste première (E. D'AMERVAL, Le Livre de la Deablerie, éd. C. Ward, 1461); 1564 la tête la première (Indice de la Bible, Sap. 4, 19, p.270, col. c); c) 1726 subst. «premier étage» (E.J.F.BARBIER, Journ. d'un bourgeois de Paris sous le règne de Louis XV, mars, 87 ds QUEM. DDL t.31); 5. a) ca 1170 «qui vient en tête quant à l'importance, la qualité» (CHRÉTIEN DE TROYES, Erec, 1692 ds T.-L.); 1790 de première distinction (Le Moniteur, t.3, p.25); 1855 premier choix (NERVAL, Bohême gal., p.154); 1893 de première (MARTELLIÈRE, Gloss. vendômois, p.255); b) 1704 subst. la première «classe de rhétorique» (Trév.); 1838 id. «première classe dans un moyen de transport» (STENDHAL, Mém. touriste, éd. J. J. Pauvert, 23 juin 1837, p.274); c) 1606 premier président (NICOT); 1694 premier ministre (Ac.); 1909 subst. le premier «premier ministre anglais» (DIONNE); d) 1820 jeune premier (C. DELAVIGNE, Les Comédiens, I, 7 ds LITTRÉ); 1817 jeune première (STENDHAL, Hist. de la peinture en Italie, II, p.107-9 ds QUEM. DDL t.15); 1866 subst. masc. «chef de rayon» (AVENEL, loc. cit.); 1874 subst. fém. «directrice de rayon dans une maison de couture» (A. DAUDET, Fromont jeune, p.39); 6. a) 1585 philos. cause première (N. DU FAIL, op. cit., p.208); 1835 vérité première (Ac., s.v. philosophie); b) 1972 ling. sens premier (Ling.). B. 1. 1re moit. XIIes. adv. «d'abord, premièrement» (Psautier Oxford, 77, 56 ds T.-L.); 2. déb. XIIes. en primers «d'abord» (St Brendan, 1675); 1793 «en tête pour l'importance» lieutenant en premier (COURIER, Lettres Fr. et Ital., p.649); 3. 1377 premier que «avant que» (GACE DE LA BUIGNE, éd. Å. Blomqvist, 5270). Du lat. primarius «le premier en rang», «du premier rang», dér. de primus «le plus avancé, le premier», «le plus important, le principal». Fréq. abs. littér.:70922. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 115564, b) 93079; XXes.: a) 94011, b) 96598. Bbg. GALL. 1955, pp.45-46; p.75, 528. — GRUNDT (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromsø, 1972, p.165. — PAULI 1921, p.29, 90. — QUEM. DDL t.8, 10, 15, 16, 19, 25, 27.

premier, ière [pʀəmje, jɛʀ] adj., n. et adv.
ÉTYM. 1080; primer, 980; lat. primarius, de primus (anc. franç. prin → 1. Prime). REM. Devant un nom commençant par une voyelle, on prononce [pʀəmjeʀ ou pʀəmjɛʀ], ex. : premier avril [pʀəmjeʀavʀil; pʀəmjɛʀavʀil].
———
I Adj. et emplois subst. Qui vient avant les autres dans un ordre. Ordre.
REM. 1. Premier joue à la fois le rôle d'adjectif numéral ordinal et d'adjectif qualificatif (avec une valeur de superlatif). Le premier… qui (que, dont)… peut être suivi du subjonctif, à cause de cette valeur superlative. || « Vous n'êtes pas le premier homme que j'aie aimé » (Musset).
2. Premier, épithète, se place le plus souvent avant le nom.
1 Qui est le plus ancien ou parmi les plus anciens dans le temps; qui s'est produit, apparaît, doit apparaître avant. Antérieur, initial; commencement, début (→ Acte, cit. 10; île, cit. 6; limite, cit. 8; mortel, cit. 2).Premiers commencements (→ Origine, cit. 9 et 11). || Premier jour (cit. 1). || Au premier matin du monde (→ Maîtrise, cit. 1). || Le premier jour du mois.N. m. || Le premier janvier, le premier avril, le Premier de l'An. || Le Premier Mai (→ Conjuguer, cit. 2). || Les premiers du mois : chaque premier jourLa première heure du jour. Aube, aurore (→ Matin, cit. 13). — ☑ Loc. À la première heure : très tôt dans la matinée (→ Papier, cit. 2).(Av. 1778). || Le premier âge ( 1. Bas, I., B., 4.), la première enfance, la première jeunesse. Prime. — ☑ Loc. Ne pas être de première jeunesse.Les premières années de ma vie (→ Impérissable, cit. 2). || Les premiers développements (cit. 2) de l'enfance. || Les premières facultés (cit. 4) qui se forment. || Les premiers cris du nouveau-né (cit. 4). || Les premiers pas (1. Pas, cit. 1). || Premier amour, premières amours (cit. 37 à 39). || Premiers sentiments (→ Aube, cit. 10), premiers chagrins (→ Attrait, cit. 15), premières émotions, passions… (→ Bouillonnement, cit. 1). || Premier rendez-vous (→ Maladroit, cit. 13). || Premier bal (→ Inviter, cit. 5).Faire sa première communion (→ Infraction, cit. 2; journée, cit. 4).Faire ses premières armes. Apprentissage. || Premier combat (→ Baptême du feu). || Premier livre, premier ouvrage (cit. 11). || Premiers vers (→ Homme, cit. 149). || Premières poésies. || Première manière d'un écrivain, d'un peintre (→ Peinture, cit. 14).Premier mariage.Enfants du premier lit (cit. 21).La première cigarette, la première pipe d'un collégien (→ Ivre, cit. 5). — ☑ Il s'en soucie, (fam.) il s'en fiche comme de sa première chemise, de sa première culotte.
1 L'un de ces trois livres, le premier, comme chez plusieurs écrivains qui n'ont pu faire qu'un premier ouvrage, avait obtenu le plus brillant succès.
Balzac, Une fille d'Ève, Pl., t. II, p. 89.
2 C'était le jour béni de ton premier baiser.
Mallarmé, Premiers poèmes, « Apparition ».
(1875). Dans l'histoire. || Les premiers âges, les premiers temps (→ Avant, cit. 60; habitant, cit. 8). || Les premiers hommes, les premiers humains (→ Berceau, cit. 13). || Nos premiers parents : Adam et Ève. || Les premiers Romains (→ Arme, cit. 13). || Les premiers chrétiens (→ Piétiste, cit. 1). || Les premières croisades. || Premier Empire. || Première coalition. || La Première Guerre mondiale.
Loc. La première fois (cit. 10 et 17). — ☑ Au premier, du premier coup (→ Désastre, cit. 5; jeunesse, cit. 10, Académie) : à la première tentative, au premier essai.Faire les premiers pas (1. Pas, cit. 19). — ☑ Loc. prov. Il n'y a que le premier pas (la première décision, le début de l'action) qui coûte (cit. 23 et 26).Au premier abord (cit. 8). 1. Prime.À première vue : tout d'abord. || La première impression (cit. 23). || Le premier mouvement (cit. 37). || Dès le premier contact (cit. 11).Première nouvelle ! (cit. 9) : je ne le savais pas !
Première ébauche (→ Maquette, cit. 1), premier essai… aussi Linéament. || Première rédaction. Projet. — ☑ Loc. Du premier jet (cit. 3).De première main (cit. 70 et 71).Premier usage d'une chose. Étrenne, étrenner; inauguration, inaugurer.Poser la première pierre (cit. 20 et 21). || Premier exemplaire d'un modèle. Prototype. || Première épreuve (typogr.), et, n. f., la première, les premières. || Lire, corriger en première.Première édition. 2. Original, princeps. || Premières notions, premiers rudiments d'une science, ceux qu'on apprend d'abord. Élément.Premiers soins. || Premiers secours ( Urgent).
Les premières lueurs, le premier feu de l'aurore (cit. 5 et 15). || Le premier quartier de la lune (→ Incertain, cit. 13). || Les premiers bourgeons (→ Inexprimable, cit. 3), les premières feuilles, les premières fleurs… les premiers fruits ( Prémices, primeur). — ☑ Loc. Jeter la première pierre (supra cit. 6). || Couper le premier morceau, la première tranche. Entame, entamer.
Premier service (→ Hure, cit. 4). || Premier round (→ Gong, cit. 6). || Première manche (1. Manche, cit. 16). || Première course.N. f. || Jouer placé (1. Placer, cit. 19) dans la première, dans la première course d'une série.Première représentation, et, n. f., une première (1844) : première représentation d'une pièce ou projection d'un film. || La générale, la couturière et la première. || Nous nous sommes vus à la première de cette pièce.
3 Madame de la Baudraye est ficelée comme pour une première, dit-il (Lousteau) en se servant de l'abréviation par laquelle on désigne en argot du journal une première représentation.
Balzac, la Muse du département, Pl., t. IV, p. 197.
Première partie du baccalauréat, première année de droit.Enseignement du premier degré : enseignement primaire. || Premier cycle.
Le premier occupant (cit. 1), le plus ancien.
(En fonction d'attribut). || Arriver premier, avant les autres. Tête (en).Ils sont bons premiers : ils sont de beaucoup avant les autres.
N. m. et f. (En parlant des personnes ou des animaux). || La tortue arriva (cit. 12) la première. || Parler le premier. || J'aurais ri tout le premier, si… || Il fut le premier qui fit…, le premier à faire, à dire… Auteur; initiateur, introducteur, inventeur, pionnier, promoteur; initiative. || Il est parmi les premiers, les tout premiers (à)… || Être le tout premier. || Né le premier. Premier-né, primogéniture. || « Le premier qui fut roi fut un soldat heureux » (cit. 4). || Le premier des Césars (→ 2. Carrière, cit. 22). || « Enfin Malherbe vint, et le premier en France… » (→ Cadence, cit. 1). — ☑ Allus. hist. Messieurs les Anglais, tirez les premiers.
4 — J'ai été bien aise d'être des premières, Monsieur, à venir vous féliciter du haut degré de gloire où vous êtes monté.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, V, 3.
5 Il est tard, et il faut que je sois la première couchée et la première levée.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 634.
Qui est le plus ancien dans une lignée (écrit en chiffres romains). || Henri II, fils de François Ier. || Élisabeth Ire, reine d'Angleterre.
Une première, n. f. a Au théâtre, Première représentation → ci-dessus cit. 3 et supra.
b (Mil. XXe). Sports. En alpinisme, Premier parcours d'un itinéraire. || Une première hivernale. || Une première solitaire, sans compagnon.
c Par ext. Ce qui est tenté, et réussi, pour la première fois. Spécialt. Acte médical (traitement, opération chirurgicale) tenté pour la première fois. || « Un enfant conçu après la fécondation d'un ovule en laboratoire, est né à l'hôpital d'O. (…) Cette “première” n'ouvre pas encore la voie d'un traitement définitif de la stérilité féminine » (le Monde, 27 juil. 1978).Réussite technique réalisée pour la première fois. || « Concorde 02 gagnera Washington (…) d'où (…) il s'envolera pour Paris, faisant ainsi une grande “première” » (le Monde, 19 sept. 1973).
2 Qui est le premier, la première à venir, à se produire (dans le futur). Prochain. || À la première occasion, j'irai vous voir. || Au premier beau matin (→ Dette, cit. 4).
6 Je dirai à mon frère de me l'apporter la première fois qu'il ira à Senlis.
Nerval, les Filles du feu, « Sylvie », V.
Le premier jeune garçon venu (→ Envie, cit. 13).Subst.Le premier venu : la première personne qui est venue, qui viendra, et, par ext., n'importe qui ( Quelconque). → Caprice, cit. 5; 1. crocheteur, cit.; homme, cit. 116.
7 — Si, si, reprit-elle, il le faut (…) Je me ferai une raison. Après tout, elle est ta femme. Ce n'est pas comme si tu me trompais avec la première venue.
Zola, Nana, XII.
3 Qui se présente avant les autres ou avant d'autres, dans une série, dans un ordre conventionnellement défini. || La première place, le premier numéro, le premier nom d'une liste.En premier lieu (1. Lieu, cit. 21).Le premier point, le premier article. — ☑ Au premier chef (→ Méfiant, cit. 2).La première personne (cit. 19) du singulier, du pluriel. || Verbe du premier groupe (en -er).Dr. || Le premier degré de juridiction. || Première instance.
N. f. (1932). Autom. || La première : la première vitesse. || Monter un raidillon en première. || Passe ta première en douceur !
Première partie (cit. 5 et 14). Commencement, début; liminaire. || Première page (1. Page, cit. 2). || De la première ligne à la dernière (→ Journal, cit. 10). || La dernière (cit. 1) chose qu'on trouve en faisant un ouvrage, est de savoir celle qu'il faut mettre la première. || Le premier et le dernier mot. → L'alpha (cit. 1) et l'oméga. — Le premier mot d'une charade.Subst. (1842). || Mon premier… (dans l'énoncé de la charade).
N. f. (1631). || La première : classe qui précède les classes terminales des études secondaires. Rhétorique.(Déb. XXe). || Entrer en première. || Première supérieure : classe des lycées qui prépare au concours de l'École normale supérieure. Cagne ou khâgne.
4 (1559). Qui est dans l'état de son origine, de son début (généralement après le nom). Originaire, original, originel, primitif.Moments où la destinée se détourne (cit. 3) de sa ligne première. || Rendre à qqch. son caractère premier (→ Pathos, cit. 2). || État premier.
8 Il ne devait plus jamais ressentir la ferveur première.
France, les Désirs de Jean Servien, VI.
Loc. Matières (cit. 10 et supra) premières.
(1998; pour éviter primitif). || Les arts premiers : les arts des civilisations préindustrielles, notamment d'Afrique, d'Amérique précolombienne (Amérindiens, Inuit) et du Pacifique.
5 (1080). Qui se présente d'abord (dans l'espace) par rapport à un observateur, un point de repère. || Arrière-plan (cit. 1) et premiers plans (opposé à fond).La première porte après l'escalier (→ Disponibilité, cit. 3). || La première salle (→ Intérieur, cit. 4). || Au premier détour (cit. 4) du chemin. || La première (rue) à droite.En première ligne (cit. 36 et 37). || Au premier rang, à la première place. || Le premier de la file.La première lettre en renfermait une seconde (→ Cachet, cit. 3). || Première semelle ou, n. f., première : mince semelle de cuir à l'intérieur de la chaussure.Le premier étage (→ Fuir, cit. 22).(1762). || Le premier (n. m.) : le premier étage. || L'entresol et le premier. || Au premier (→ Jour, cit. 11; maison, cit. 6).(XIXe). Abrév. pop. : le preu. || « Il vous a loué tout son preu » (Henri Monnier, Scènes populaires, p. 114). — ☑ Les premières loges (cit. 8; et, au fig., cit. 11 à 13).
Subst. (En parlant des personnes). || Marcher, passer, sortir le premier, devant les autres. Devancer, ouvrir (la marche). || Passez donc le premier ! (→ Après vous).Premier de cordée.
Par ext. En avant, vers l'avant.(1564). || Il est tombé la tête la première (→ Pantelant, cit. 1). || Il a sauté les pieds les premiers.
9 (…) il tomba la tête la première en avant (…)
Balzac, le Médecin de campagne, Pl., t. VIII, p. 530.
6 Qui vient en tête, doit être considéré avant les autres, pour l'importance, la qualité, la valeur…; plus remarquable que les autres. Dominant, meilleur; prépondérance, primauté (→ Sans égal). || Première place (cit. 30), premier rang. || Les premiers honneurs militaires (→ Capitaine, cit. 2). — ☑ Loc. Soldat de première classe (ellipt, un première classe).Des étrangers de la première distinction (→ Indice, cit. 6).Première qualité. || De premier ordre (→ Gnosticisme, cit.; griffe, cit. 14). || Premier choix (→ Mesurer, cit. 1). || Morceau de premier choix, de choix.
(XXe). Spécialt. || Côte, côtelette première, se dit en boucherie d'une des quatre côtelettes le plus près de la selle.
Un jongleur (cit. 5) de première force. — ☑ Fam. De première bourre. — ☑ (1923). Ellipt. De première ! : de première qualité; remarquable, exceptionnel.
Qui doit être considéré, satisfait d'abord. Primordial, principal. || La première preuve de l'existence (cit. 2) de Dieu. || Le premier but de la Révolution (→ Faciliter, cit. 3). || De première nécessité (→ Nourriture, cit. 7). || Satisfaire aux premiers besoins ( Indispensable, nécessaire).(Placé après le nom). || L'objectif (2. Objectif, cit. 9) premier. Capital, principal. || La langue, instrument premier de toute littérature (cit. 11).Subst. || La liberté est le premier des biens (→ 2. bien, cit. 26). || Le premier des droits de l'homme (→ Liberté, cit. 30).
Jouer le premier rôle. Protagoniste.Par ext. || Le grand premier rôle, l'acteur qui le joue. → ci-dessous, Jeune premier.
Premier prix, premier accessit… || Premier prix de piano au Conservatoire.
Première classe, dans un moyen de transport.Première, n. f. (1867). || Wagon de première. || Il ne voyage qu'en première. || Les premières.
10 — Prends des premières, prends des cabines de luxe, dit Stephen, le Lafayette est peut-être le dernier bateau qui part pour l'Amérique d'ici longtemps.
Sartre, le Sursis, p. 21.
(V. 1175). Personnes. || Le premier personnage de l'État (prince, souverain, roi, reine, président…), d'un parti (leader, chef…). || Un des premiers hôteliers (cit. 2) d'Europe. — ☑ Subst. « Les premiers seront les derniers » (→ Peu, cit. 38).
11 C'était (…) pour imiter un peu l'activité de son père qu'il aimait tant à agir : c'était le premier escrimeur, le premier tireur, le premier sauteur de son temps.
Stendhal, Romans et nouvelles, « Le rose et le vert », VI.
12 J'aime mieux, comme César, être le premier au village que le second à Rome.
A. de Musset, On ne badine pas avec l'amour…, II, 2.
13 (…) les premiers selon le rang sont souvent les derniers selon la vie; et les derniers selon le monde, les premiers suivant l'âme cachée du monde.
André Suarès, Trois hommes, « Dostoïevski », V.
(En parlant de dignités, de titres). || Premier Président (→ 2. Causer, cit. 2).Anciennt. || Premier écuyer, et, subst. (1660), Monsieur le Premier.Premier Consul (cit. 4).Premier Ministre (cit. 5 et 8).
N. m. (1923; angl. Premier). Premier ministre de Grande-Bretagne (abusivt, d'autres pays [anglic.]).
13.1 D'abord il y avait celui que tous appelaient « monsieur le Président » et quelquefois « monsieur le Premier », expression dont on se sert à la fois pour adresser la parole au premier ministre, président du conseil, et aussi au président de la Cour d'appel de Paris.
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 16.
13.2 Je leur dénonce donc sans retard le silence que vous gardez touchant le projet d'une autre visite d'Eisenhower : à de Gaulle précisément, après celle qu'il fera au Premier britannique (…)
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 231.
(En parlant de fonctions). || Premier secrétaire (→ Insinuer, cit. 16). || Le premier secrétaire d'un parti politique. || Premier commis d'un ministre (au XVIIIe siècle). || Premier clerc.Premier violon. || Premier sujet (danse). || Première danseuse. || Première chanteuse ( Prima donna). || Première main.Subst. || Une première (« directrice de rayon », 1874) : la couturière qui assure la direction d'un atelier dans une maison de couture, un atelier de modes; par ext., couturière spécialisée (→ 1. Penser, cit. 59).REM. L'adjectif premier est très courant dans les désignations de métier (premier berger, commis, fondeur, lamineur, ouvrier…, surveillant, valet…).
(1820). Jeune premier (fém. Jeune première, rare) : comédien (comédienne) qui assure les premiers rôles d'amoureux.Un physique de jeune premier, de séducteur.
14 Il serait jeune premier, il irait en tournée par le monde. À New York, des héritières de trusts jetteraient leurs perles sur la scène quand il paraîtrait. À Vienne, des princesses risqueraient leur rang, l'espoir d'un trône pour une minute dans sa loge (…)
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XIII.
Spécialt (attribut). Qui vient avant les autres, dans un classement sériel. || Être premier dans sa classe. || Sortir premier d'une école (→ Bourrer, cit. 6). || Un fort en thème toujours premier.Subst. || Le premier de sa classe (→ Distribution, cit. 1). || Premier en version latine (cit. 5). || Place de premier. || Premier de la promotion. Major. || Premier au concours de Normale. Cacique. || Les deux, les dix premiers.
15 — Appelez la première (Mouvements). Pourquoi ces mouvements ? — C'est qu'il n'y a pas de première, Monsieur l'Inspecteur, ni de seconde, ni de troisième. Vous ne pensez pas que j'irais leur infliger des froissements d'amour-propre. Il y a la plus grande, la plus bavarde, mais elles sont toutes premières.
Giraudoux, Intermezzo, I, 6.
7 Didact. (après le nom). Qui n'est pas déduit, qui n'est pas défini au moyen d'autre chose (terme ou proposition). || Terme premier, proposition première d'un système logique, déductif.
Cour. Qui s'impose à l'esprit. || Principe premier, vérité première.
Psychol. Ce qui est « le point de départ de l'esprit…, dans la formation d'un jugement ou d'un raisonnement, dans une association, etc. » (Lalande). || Les formes (cit. 79), considérées comme des données premières.
(1390). Math. || Nombre premier : nombre entier qui n'est divisible que par lui-même et par l'unité. Par ext. || Facteurs premiers. || Diviseurs premiers.Nombres premiers entre eux, dont le seul diviseur commun est l'unité.
16 On dit qu'un nombre est premier lorsqu'il n'admet pas d'autre diviseur que lui-même et l'unité. On dit aussi quelquefois nombre premier absolu lorsqu'il est nécessaire de distinguer le nombre premier des nombres premiers entre eux.
Émile Borel, les Nombres premiers, p. 15.
Corps premier. || Polynôme premier. || Idéal premier.
8 (1559). Philos. (Après le nom). Qui contient en soi la raison d'être des autres réalités. || Cause première (→ Chaîne, cit. 34; dialectique, cit. 2; dieu, cit. 36).Les premières causes (→ Philosophe, cit. 4; philosophie, cit. 2). || Le premier être (2. Être, cit. 18).
———
II
1 Adv. (vx). D'abord, premièrement.
Loc. conj. (vx). Premier que… : auparavant, avant que… || « Premier que d'avoir mal, il trouva le remède » (Malherbe).
2 En premier (loc. adv.; 1580) : d'abord, pour commencer. || Arriver en premier, au premier rang, en avant. || Il marche en premier.(1820). En tête pour l'importance, etc. || Capitaine en premier, en second.
CONTR. Dernier, extrême, fin (adj., vx.), suprême, ultime; inférieur. — Après, derrière.
DÉR. Premièrement.
COMP. Premier-lieutenant, premier-maître, premier-né, premier-Paris. — Avant-première.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • premier — premier, ière (pre mié, miè r ; dans le XVIIe siècle, on prononçait prémier, DANGEAU, Gramm. p. XIX ; au XVIe siècle, on faisait sonner l r, PALSGRAVE, p. 60) adj. 1°   Qui précède les autres par rapport au temps, au lieu, à l ordre. •   Or c… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • premier — PREMIER, [premi]ere. adj. Qui precede par rapport au temps, à l ordre, au lieu, à la dignité, à la situation, &c. Le premier homme, Adam nostre premier pere, nos premiers parents. le Dimanche est le premier jour de la semaine. le premier point du …   Dictionnaire de l'Académie française

  • premier — Premier, m. acut. Primus, Primarius. Il est tantost nom, Comme, Le premier des chevaliers, Primus equitum; Tantost adverbe, et signifie ores Premierement, c est à dire la premiere fois, Primo. au 2. li. d Amadis, toutesfois il en douta, pource… …   Thresor de la langue françoyse

  • PREMIER — (automobile) Pour les articles homonymes, voir Premier. La société Premier du Groupe indien PAL est un constructeur automobile indien qui a été très étroitement lié au constructeur italien Fiat. Histoire Créée en 1944, Premier a débuté son… …   Wikipédia en Français

  • Premier — Saltar a navegación, búsqueda El título Premier es usado para distinguir la cabeza de gobierno en algunos países. En muchas naciones, el título Premier es usado indistintamente con el de Primer Ministro. Por ejemplo, el Premier Italiano es la… …   Wikipedia Español

  • premier-né — [ prəmjene ], première née [ prəmjɛrne ] adj. et n. • XIIIe; de premier et né ♦ Le premier enfant (opposé à dernier né). ⇒ aîné. Les premiers nés. « Il n y a peut être pas de joie comparable à celle de la mère qui voit son premier né » (Diderot) …   Encyclopédie Universelle

  • premier — PREMIÉR, Ă, premieri, e, s.m., s.f. I. 1. s.m. Prim ministru. 2. s.f. Femeie care supraveghează sau execută probele într un atelier de croitorie, de lenjerie sau într o casă de mode. II. s.f. Prima reprezentaţie a unei piese de teatru, a unei… …   Dicționar Român

  • premier — prem‧i‧er [ˈpremiə ǁ prɪˈmɪr] adjective [only before a noun] most successful or important: • the premier bond trading firm on Wall Street • an agreement to buy some of America s premier golf resorts * * * premier UK US /ˈpremiər/ US  /prɪˈmɪər/… …   Financial and business terms

  • Premier-ne — Premier né Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le premier né est l aîné d une famille. Dans la tradition juive, le rachat du premier né est une coutume selon laquelle tout père doit racheter …   Wikipédia en Français

  • Premier — Pre mi*er, a. [F. premier, fr. L. primarius of the first rank, principal, fr. primus the first. See {Primary}, {Prime}, a.] 1. First; chief; principal; as, the premier place; premier minister. Camden. Swift. [1913 Webster] 2. Most ancient; said… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.